Souscrire une mutuelle santé pour son Cavalier King Charles

Il fait partie des races les plus adulées par les cynophiles. Et pour cause, en plus d’avoir un physique particulièrement élégant, le Cavalier King Charles possède un caractère en or. Il est amical, joyeux et dépourvu de toute forme d’agressivité. Le seul défaut qu’on pourrait lui reprocher porte sur sa santé relativement fragile. D’où l’importance de lui prendre une assurance pour chien.

Comparateur Assurance Bouvier Bernois
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Le Cavalier King Charles, un chien au cœur fragile

Historiquement, le Cavalier King Charles est une race royale qui a même eu le privilège de recevoir le nom d’une des plus grandes personnalités qui en était éprise à savoir le roi Charles II d’Angleterre. Ce petit épagneul symbole de la royauté britannique doit son succès à sa bouille sympathique et son apparence des plus élégantes. Il arbore une belle robe de différentes couleurs (blenheim, ruby, noir et feu) ou tricolore avec un pelage soyeux et mi-long. Et que dire de son caractère. C’est un chien sociable, gentil et très doux.

Là où le bât blesse, c’est concernant sa santé dont le défi majeur porte sur la manière d’annihiler définitivement l’endocardiose mitrale, une maladie cardiaque dégénérative touchant presque tous les Cavaliers. Une étude menée sur 153 chiens a révélé que les animaux de plus de 3 ans sont 97% à développer cette maladie tandis que ceux de 1 à 3 ans étaient 82% à en être affectés. L’endocardiose mitrale entraîne une insuffisance cardiaque ensuite à un œdème pulmonaire avant de provoquer la mort. Elle est récente et a été provoquée par une sélection défaillante des reproducteurs. En outre, le Cavalier King Charles peut être touché par la Syringomyélie qui entraîne l’apparition de cavité dans la moelle épinière et cause des troubles de la coordination et de la motricité.

Souscrire à une assurance pour Cavalier King Charles

Souscrire à une assurance en faveur de votre chien peut être assez compliqué, compte tenu des maladies héréditaires qui peuvent le toucher. Les assureurs sont effet frileux à l’idée de prendre en charge un animal qui risque de développer une pathologie dont les soins sont onéreux. Pour autant, tout n’est pas perdu. Vous pouvez tenter votre chance en vous y prenant le plus tôt possible. Votre chien peut être assuré dès l’âge de 3 mois. À ce stade, il est probable qu’il n’est pas encore atteint de la maladie cardiaque propre au Cavalier. L’assureur lui fera passer un bilan de santé avant de valider le contrat. Si aucune maladie n’en ressort, votre chien profite ainsi d’une protection. Le cas contraire, l’assurer va devenir un parcours de combattant. À la rigueur, vous serez pénalisé par une surprime.

Dans tous les cas, passez au crible le contrat pour prendre connaissance des exclusions de garantie. Certaines pathologies héréditaires comme la dysplasie de la hanche, les luxations chroniques des rotules, les hernies ombilicales, les troubles oculaires ou l’atteinte des cartilages des épaules ne sont pas prises en charge.

Examinez également les délais de carence correspondant à la période où l’assurance ne couvre rien. Ils vont généralement sur 30 à 60 jours. Les délais courts de 7 jours sont plutôt rares.